Loading...

Sambo

HISTORIQUE DU SAMBO

Le mot « SAMBO » est l’abréviation de SAMOZACHITA BEZ OROUGIA qui signifie : « autodéfense sans arme ».
Conçu en U.R.S.S. au lendemain de la révolution d’octobre (1917), il est la synthèse de deux méthodes :
Le « Sam » par Victor A. SPIRIDONOV (à vocation militaire et policière) Dans l’association sportive «Dynamo» avec ses disciples – agents des services spéciaux – ils mettaient au point la méthode des entraînements de l’autodéfense sans armes. C’est lui qui a inventé le mot court et signifiant « SAMBO », qui aujourd’hui est devenu international.

La « Lutte Libre Soviétique » par Vassili Sergeevich OSCHEPKOV (à vocation populaire et sportive).

Au moment de sa création on supposait que le sambo allait devenir un moyen de combat militaire et pas un sport. En recueillant par parcelles les meilleures et les plus efficaces techniques des arts martiaux nationaux, les créateurs de l’Ecole Nationale ont étudié plusieurs systèmes célèbres tels que le ju-jitsu, le judo, le karaté, le tchidaoba, le khapsagay, et beaucoup d’autres techniques internationales et des anciennes républiques soviétiques.

En 1920 a lieu la création de la première section de lutte Libre au sein d’un cours d’autodéfense de la milice à Vladivostok. Le 16 novembre 1938 le Comité des Sports et de la Culture Physique entérine l’existence de la « Lutte Libre Soviétique ».

Vers 1930 c’est par le début des grandes compétitions (notamment entre cinq à six grandes villes organisatrices) que le système de lutte créé par Vassili S.OSCHEPKOV commence à être reconnu.

En 1939 c’est le premier championnat d’URSS qui confirme cette notoriété.

Après la deuxième guerre mondiale, Anatolli Arcadievich KHARLIAMPIEV, élève de Vassili OSCHEPKOV décide de compléter la lutte avec les meilleures prises du « Sam » de Victor SPIRIDONOV.

On en distingue alors deux aspects : l’aspect sportif et l’aspect d’autodéfense.

Entre 1947 et 1957 (début de la carrière internationale du sambo) Anatolli A. KHARLIAMPIEV est chargé de populariser ce sport.

En juin 1966 aux U.S.A. la F.I.L.A. reconnaît le Sambo comme troisième style de combat avec la Lutte Gréco-Romaine et la Lutte Libre pendant qu’en France et de manière internationale, le sambo commence à faire des adeptes.

En 1972 le premier championnat d’Europe est organisé à Sofia, et en 1973 le premier championnat du Monde à Téhéran.

En 1972 il apparaît officiellement en France au sein de la F.F.L. (Fédération Française de Lutte).

En 1979 c’est la première compétition nationale en France au sein de la F.F.L.

En 1985 la F.I.A.S. (Fédération Internationale Amateur de Sambo) est créée.

Le 19 octobre 1985 la F.F.A.S. (Fédération Française Amateur de Sambo) est créée. Trois ans après, en décembre 1988, la nouvelle fédération obtient l’agrément ministériel, puis en août 1989 la délégation ministérielle de pouvoir.

En 1997 la F.F.A.S.se divise en plusieurs organismes revendiquant la légitimité nationale

Le 10 juillet 2001 le Tribunal de Grande Instance de Digne-les-Bains prononce la liquidation judiciaire de la F.F.A.S. qui, pour cause, se voit retirer son agrément le 29 janvier 2002.

Le 3 mai 2007 Le ministère décide de ré attribuer la délégation de pouvoir à la Fédération Française de Lutte pour réunifier le Sambo.

Le 26 octobre 2007, à Ballaruc Les Bains (34), les représentants des différents courants de Sambo français signent un protocole d’accord avec la F.F.L. et constituent un Comité National de Sambo Provisoire.

Le 16 février 2008 à Chambéry le Comité National de Sambo se constitue.

Aujourd’hui on se passionne pour le sambo dans plus de 80 pays du monde sur tous les continents. Le monde entier aime ce sport impétueux et énergique.

Nos Partenaires